Chemins de fer 101

La sécurité passe toujours en premier dans les chemins de fer du Canada

Chaque jour, les chemins de fer du Canada font circuler 1 100 trains au pays en assurant un service fiable, efficient et, surtout, sûr. Qu’ils transportent des gens ou des biens, la sécurité reste leur priorité. Et cela se voit : leur bilan de sécurité ne cesse de s’améliorer depuis dix ans, grâce à l’adoption de règles et de règlements rigoureux et aux importants investissements du secteur.

Au Canada, un solide système de réglementation chapeaute le transport ferroviaire. Les chemins de fer doivent se conformer à des dizaines de règlements et à des centaines de règles de sécurité visant absolument tout, de l’immobilisation des trains aux limites de vitesse, en passant par l’inspection et l’entretien des voies et du matériel.

Les chemins de fer du Canada – les chefs de file nord-américains en matière de sécurité

Les chemins de fer du Canada sont parmi les plus sûrs en Amérique du Nord. Nos chemins de fer marchandises ont réduit leur taux d’accidents de plus de 36 pour cent ces dix dernières années, même s’ils ont transporté plus de marchandises que jamais auparavant.  De plus, les accidents des chemins de fer intervilles, touristiques et de banlieue ont diminué à 0,81 accident par million de voyageurs.

Au Canada, un solide système de réglementation chapeaute le transport ferroviaire. Les chemins de fer doivent se conformer à des dizaines de règlements et à des centaines de règles de sécurité visant absolument tout, de l’immobilisation des trains aux limites de vitesse, en passant par l’inspection et l’entretien des voies et du matériel. Tous les incidents liés à la sécurité doivent être signalés au Bureau de la sécurité des transports du Canada.

En vertu de la Loi sur la sécurité ferroviaire, tous les chemins de fer de compétence fédérale et toute entité qui emprunte les voies d’un tel chemin de fer doivent aussi mettre en œuvre un système de gestion de la sécurité (SGS). L’objectif de cette exigence réglementaire supplémentaire est que les chemins de fer axent leurs efforts sur la gestion des risques et la performance en matière de sécurité et intègrent la culture de la sécurité dans leurs activités quotidiennes. Les chemins de fer qui acheminent des marchandises dangereuses doivent aussi se conformer à la Loi sur le transport des marchandises dangereuses, et tous les chemins de fer doivent évaluer régulièrement les risques pour la sûreté et élaborer des plans pour les atténuer.

Pour respecter ces exigences réglementaires et maximiser la sécurité de leurs réseaux, les chemins de fer du Canada ont, depuis 1999, investi plus de 24 G$ dans l’amélioration des voies et des plateformes et dans des technologies novatrices qui détectent les facteurs de risque.

Diffuser le message sur la sécurité d’un océan à l’autre

Les chemins de fer du Canada montrent leur leadership en sécurité dans leur exploitation quotidienne et dans leurs activités de formation et de sensibilisation. Dans le cadre du programme TRANSCAER®, les chemins de fer veillent à ce que les municipalités, les intervenants d’urgence et les résidants des collectivités riveraines soient informés des produits qui sont transportés dans leur région et soient prêts à intervenir en cas d’incident de transport.

Par l’entremise d’Opération Gareautrain, initiative financée conjointement par l’ACFC et Transports Canada, les chemins de fer du Canada collaborent avec les municipalités de tout le pays pour réduire le nombre d’incidents aux passages à niveau et d’incidents dus à des intrusions. Et cela fonctionne. Ces incidents ont diminué de plus de 40 % depuis dix ans.

Le secteur sait cependant que la sécurité ferroviaire exige encore des efforts. Nos chemins de fer font l’éducation du public, investissent, améliorent leurs mesures de sécurité et prennent des initiatives pour favoriser la culture de la sécurité dans leurs rangs : ils travaillent fort pour assurer la sécurité de tous les Canadiens.