Chemins de fer 101

Les chemins de fer marchandises du Canada : Un moteur de l’économie

Depuis la naissance du premier chemin de fer du Canada en 1836, le rail joue un rôle essentiel dans la prospérité de notre nation.  La ligne de 26 kilomètres du début s’est transformée en un réseau complexe de près de 45 000 kilomètres de voies, qui forme l’une des infrastructures de transport les plus efficacessûres et économiques du monde.  Aujourd’hui, près de 70 pour cent du trafic marchandises intervilles de surface et la moitié des exportations canadiennes sont acheminés par rail.  En fait, les chemins de fer du Canada transportent une tonne de marchandises sur un kilomètre pour un peu plus de trois cents.

Aujourd’hui, près de 70 pour cent du trafic marchandises intervilles de surface et la moitié des exportations canadiennes sont acheminés par rail.

Les chemins de fer – grands et petits – livrent les excellents produits canadiens au monde entier

Le secteur canadien du transport ferroviaire de marchandises est l’épine dorsale de notre économie, acheminant plus de 280 milliards de dollars de biens, chaque année, sur le réseau pancanadien.  Nos chemins de fer desservent la presque totalité des secteurs de l’économie canadienne : de la fabrication à l’agriculture, en passant par les ressources naturelles, le commerce de gros et le commerce de détail.

Les chemins de fer marchandises ont un revenu d’exploitation annuel de plus de 14 milliards de dollars.  Avec les plus de 40 chemins de fer d’intérêt local (CFIL), ils ouvrent les portes du commerce aux entreprises canadiennes.  Les chemins de fer d’intérêt local offrent un service vital, du premier au dernier mille, aux clients qui ne sont pas directement desservis par les chemins de fer de classe 1.  En échangeant du trafic avec les chemins de fer des lignes principales, où le CN et le CP se chargent du transport sur de longues distances, ils aident les secteurs de la fabrication et des ressources à accéder aux marchés mondiaux.

Aider les entreprises canadiennes à être concurrentielles et à réussir sur le marché mondial

La croissance économique et le niveau de vie au Canada dépendent de l’exportation et de l’importation de biens dont nos chemins de fer assurent le transport vers le marché de la manière la plus efficace et rentable possible.

En 2016, les chemins de fer canadiens ont transporté plus de 338 millions de tonnes de marchandises.  Par l’intermédiaire d’un réseau de terminaux intermodaux (trains, navires et camions) couvrant toute l’Amérique du Nord, nos chemins de fer ont aidé à livrer plus de 150 milliards de dollars d’exportations canadiennes aux marchés nord-américain et du monde entier.

Les coûts de transport des chemins de fer canadiens sont parmi les plus concurrentiels du monde, ce qui aide les clients (et par conséquent les consommateurs) à économiser des milliards de dollars.  Depuis 1988, les tarifs réels du transport marchandises ont diminué de 28 pour cent, alors que le prix des produits de base a augmenté de 49 pour cent.  Ensemble, les chemins de fer d’intérêt local et de classe 1 font rouler l’économie canadienne et aident notre pays à rester concurrentiel au sein de l’économie mondiale d’aujourd’hui.