Communiqués de presse

Les chemins de fer continuent à réduire volontairement les émissions des locomotives au Canada

Les chemins de fer du Canada sont sur la voie d’atteindre les objectifs de réduction des gaz à effet de serre (GES) établis par le secteur ferroviaire et le gouvernement fédéral, selon le dernier rapport du Programme de surveillance des émissions des locomotives (SEL) présenté aujourd’hui par l’Association des chemins de fer du Canada (ACFC).  Le SEL résume les progrès réalisés par les chemins de fer sur le plan de la réduction des émissions de GES et de principaux contaminants atmosphériques (PCA) par les locomotives exploitées au Canada, et met en lumière les initiatives prises par l’industrie pour atteindre ses objectifs à cet égard.

Les chemins de fer marchandises du Canada ont réduit l’intensité de leurs émissions de GES – l’empreinte carbone relativement au trafic ferroviaire – de 41,7 pour cent depuis 1990, même si le trafic a augmenté de 76,8 pour cent pendant la même période.

« Le point saillant de ce rapport est que les émissions de gaz à effet de serre produites par les chemins de fer n’ont pas augmenté de manière importante tenant compte de la croissance du trafic, a dit le président par intérim de l’ACFC Gérald Gauthier.  En investissant dans des locomotives modernes et des technologies innovatrices qui améliorent l’efficacité du carburant, nos chemins de fer s’engagent à faire leur part dans la lutte contre le changement climatique. »

Les chemins de fer marchandises du Canada ont réduit l’intensité de leurs émissions de GES – l’empreinte carbone relativement au trafic ferroviaire – de 41,7 pour cent depuis 1990, même si le trafic a augmenté de 76,8 pour cent pendant la même période.  Depuis 2010, les chemins de fer marchandises de Classe 1 réduisent l’intensité de leurs émissions de GES chaque année, et ils ont dépassé leur cible de réduction trois années de suite.  Les chemins de fer locaux et régionaux ont dépassé leur cible lors de trois des cinq années de rapport.  Dans le secteur du transport de voyageurs, les chemins de fer intervilles ont dépassé leur cible quatre années de suite.

« J’applaudis l’engagement des chemins de fer à protéger la qualité de l’air et à soutenir la transition du gouvernement du Canada vers un secteur des transports plus vert, a dit le ministre des Transports Marc Garneau.  En prenant des mesures concrètes pour atteindre les objectifs de réduction des émissions, les chemins de fer du Canada montrent également leur volonté de faire partie de la solution au changement climatique. »

C’est le cinquième rapport présenté au titre du Protocole d’entente (PE) entre l’ACFC et Transports Canada, qui encourage les chemins de fer de Classe 1, d’intérêt local et intervilles membres de l’ACFC à réduire volontairement l’intensité de leurs émissions.

-30-

Pour information:

Michael Gullo
Communications
613-564-8103
mgullo@railcan.ca

À propos de l’Association des chemins de fer du Canada

L’Association des chemins de fer du Canada (ACFC) représente plus de 50 chemins de fer marchandises et voyageurs, qui acheminent plus de 84 millions de voyageurs et l’équivalent de 280 milliards de dollars en marchandises chaque année au Canada. L’ACFC fait valoir les intérêts de ses membres et de ses membres associés afin  que le secteur ferroviaire demeure concurrentiel au niveau mondial, écologiquement durable, et surtout sûr. Pour en savoir plus, visitez www.railcan.ca/fr. Suivez-nous sur Twitter, Facebook ou LinkedIn.

Share this article.