Accueil / Jonathan Thibault

Jonathan Thibault

Profile de l’employé : Jonathan Thibault
Analyste de recherche principal

Jonathan Thibault se décrit lui-même comme un homme « tout ou rien ».

Troisième d’une famille de quatre garçons (se suivant de près en âge), il a grandi en banlieue d’Ottawa, entouré de ses amis et de sa famille, faisant du sport presque continuellement.

Enfant, c’était le hockey l’hiver et le soccer l’été.

Plus tard, il a ajouté la planche à neige, la planche à roulettes et le surf à ce beau mélange.

C’est pour cette raison que ses proches n’ont pas été étonnés de voir que quand il a commencé à s’entraîner pour des compétitions d’homme fort il y a quelques années, il a joué le tout pour le tout. Il a soulevé autant de rondins, de pierres et de sacs de sable qu’il a pu.

Sur le plan professionnel, Jonathan entraîne son muscle cérébral en tant qu’économiste qui aime donner du sens aux données.

Passionné d’économie du développement et d’économie internationale, Jonathan consacre la majeure partie de sa carrière aux questions liées au commerce, à la compétitivité et à la croissance.

Travaillant d’abord pour un laboratoire d’idées et, plus récemment, au ministère des Finances de l’Ontario, il dit qu’il a vite appris la valeur du principe de simplicité (KISS) et adoré le défi consistant à simplifier de grandes quantités de données parfois disparates en messages clairs, cohésifs et compréhensibles.

Sa passion pour la synthèse et l’analyse des données le prédestinait à travailler pour l’Association des chemins de fer du Canada, à laquelle il s’est joint en septembre 2020.

Attiré par la science économique du secteur ferroviaire, Jonathan recueille, analyse et présente des données de tous les types provenant de diverses initiatives, notamment des publications bien connues comme Tendances ferroviaires et le Rapport sur la surveillance des émissions des locomotives.

« J’adore prendre des données et trouver de l’information sur un secteur qui est aussi important pour le bien-être et l’avenir du Canada que l’industrie ferroviaire. C’est au point que je parle de chiffres et de données à table le soir à la maison. »

Et le repas du soir est très important chez Jonathan.

Les aventures culinaires donnent libre cours à sa créativité, qui est carrément moins ordonnée que les rigueurs de la collecte et de la synthèse des données.

« Je ne suis pas les recettes », admet-il, alors qu’il compose avec certaines allergies alimentaires pour préparer des plats incluant ce qu’il qualifie de « petits déjeuners épiques ».

Alors que Jonathan s’occupe principalement de la préparation des repas, sa conjointe Katie est la boulangère de la famille.

Le couple s’est récemment installé dans une nouvelle maison, a deux chiens (un Yorkshire Terrier et un loulou de Poméranie), et se prépare à accueillir son premier enfant au printemps.

Il semble que le dur travail ne fait que commencer…

En apprendre davantage sur les autre membres du personnel de l’ACFC.