Accueil / Ben Chursinoff

Ben Chursinoff

Profile de l’employé : Ben Chursinoff
Analyste des politiques et coordonnateur du programme

 

Ben Chursinoff est un garçon des Prairies qui a grandi avec une saine appréciation des « 3 R » : Riders, rugby et réalités rurales.

Comme de nombreux natifs de la Saskatchewan, il porte en lui le blanc et le vert des Roughriders.

Il a passé de nombreuses soirées à Taylor Field, et il espère pouvoir retourner au Stade Mosaic, le stade de l’équipe depuis 2017, quand les déplacements post-COVID seront autorisés.

Ben a réalisé son succès sur le terrain au rugby.

Il a joué pour son école secondaire, puis pour les Regina Condors et l’Université de Regina, mais il a été mis de côté en raison d’une série de commotions cérébrales. Il a depuis remplacé les sports de contact par la force athlétique et des visites régulières au gym pour rester en forme.

Son excellente compréhension des réalités rurales est principalement due au temps qu’il a passé à la Saskatchewan Association of Rural Municipalities (SARM).

C’est là où il a démarré sa carrière et où son intérêt pour la science politique et l’administration publique se sont révélés.

« Le temps que j’ai passé à la SARM m’a appris que le gouvernement à lui seul ne peut pas faire beaucoup. Il a besoin d’intervenants externes et il attend une rétroaction pour prendre de meilleures décisions », explique Ben.

La volonté de Ben de contribuer aux discussions de politique publique l’a amené à Ottawa. Mais c’est la carrière de sa conjointe qui a conclu l’affaire et amené le couple vers l’est à l’été 2018. Non seulement cela, mais Ben a pu terminer sa maîtrise en administration publique deux mois avant le déménagement. C’était un de ses objectifs à long terme qu’il a travaillé dur pour accomplir avant le déménagement.

La conjointe de Ben, la Dre Andreea Tamaian, est une psychologue clinicienne qui travaille maintenant au Royal Ottawa Mental Health Centre et en pratique privée.

Comme la Saskatchewan est une province enclavée, sa prospérité dépend beaucoup d’un quatrième « R », le rail. Treize chemins de fer d’intérêt local traversent la province pour la relier à des chemins de fer de Classe 1 afin de livrer les produits de la Saskatchewan sur les marchés mondiaux.

Et le garçon des Prairies a décidé de représenter les politiques et les programmes aux décideurs fédéraux sur le plan ferroviaire.

Il étudie les tendances du secteur et aide à défendre les besoins des membres de l’Association des chemins de fer du Canada auprès des représentants élus et non élus de divers ministères à Ottawa.

« On peut écrire toutes sortes de mémoires politiques, de documents, etc., mais on ne sait pas toujours s’ils font une différence avant d’avoir un dialogue… c’est à ce moment qu’on sait quand et sur quels points les responsables sont vraiment engagés. Et cette année, ils le sont réellement. »

Ben s’attend à être très occupé en 2021 avec les discussions sur la nouvelle norme sur les combustibles propres, la culture de sécurité et l’Initiative de voisinage en partenariat avec la Fédération canadienne des municipalités.

Alors que la COVID empêche les déplacements internationaux qui offrent généralement à Ben et à sa conjointe un équilibre très apprécié, en tant que gourmets, ils vont continuer à étudier les tarifs de voyages et à essayer des recettes du monde entier, à la maison.

Et, en tant que parents de deux chiens et d’un chat, leur temps libre est très occupé à apporter un peu des Prairies dans la capitale du Canada.

En apprendre davantage sur les autre membres du personnel de l’ACFC.