Surveillance des émissions de locomotives

Surveillance des émissions des locomotives

Les chemins de fer du Canada sont plus verts que jamais.  Des pratiques d’exploitation innovatrices et des investissements dans des locomotives respectant les normes de l’Environmental Protection Agency, aux États-Unis, ont permis aux chemins de fer marchandises et voyageurs du Canada d’améliorer leur efficacité énergétique de plus de 40 pour cent depuis 1990.  En fait, le secteur ferroviaire ne produit qu’un pour cent des émissions de gaz à effet de serre (GES) du Canada, même s’il transporte plus de 84 millions de voyageurs et près de 70 pour cent des marchandises intervilles, chaque année.

Créer un réseau ferroviaire plus vert

En 1995, l’Association des chemins de fer du Canada a conclu un protocole d’entente (PE) avec Transports Canada et Environnement Canada afin de gérer les émissions des locomotives.  Ainsi, le Programme de surveillance des émissions des locomotives (SEL) a été créé afin d’assurer que les chemins de fer respectent leur engagement à atteindre les objectifs de réduction de l’intensité des GES et à réduire les émissions des principaux contaminants atmosphériques (PCA).

Le dernier PE avec Transports Canada couvrait à l’origine la période de 2011 à 2015, et a été prolongé jusqu’à la fin de 2017.  Il établissait un objectif de réduction de l’intensité des émissions de GES de 7,2 pour cent — par rapport aux niveaux de 2010 — pour les chemins de fer marchandises de classe 1 et les chemins de fer voyageurs intervilles ; un objectif de réduction de l’intensité des émissions de GES de 3,6 pour cent pour les chemins de fer d’intérêt local ; et des normes sur les émissions des PCA.  L’Association des chemins de fer du Canada publie un rapport annuel revu par les pairs qui résume les progrès réalisés par les chemins de fer vers l’atteinte de ces objectifs et qui met en lumière les mesures prises par l’industrie pour réduire les émissions.  Le programme est vérifié par une firme indépendante et certifiée afin d’assurer l’intégrité des données et le respect des conditions du PE.

Le Programme SEL a entraîné la mise en place de nouvelles technologies et la rénovation des locomotives et des wagons, la création de programmes éducatifs pour promouvoir les meilleures pratiques et l’innovation, et de nouvelles initiatives en matière de fonctionnement et d’infrastructure—dans le but de réduire les émissions de l’industrie.  Nombre de ces initiatives sont mises en lumière dans le Plan d’action pour la réduction des émissions de GES de l’Association des chemins de fer du Canada.

Le Programme SEL soutient également l’objectif du gouvernement du Canada de réduire les émissions de GES nationales totales de 30 pour cent par rapport aux niveaux de 2005 d’ici 2030.  Ce n’est que l’une des façons dont les chemins de fer du Canada créent un système de transport qui non seulement renforce l’économie et la compétitivité de notre pays, mais qui le fait de la manière la plus durable possible.

Regardez le Calculateur des émissions de gaz à effet de serre de l’ACFC pour connaître la quantité de carbone estimée pouvant être supprimée de notre environnement par l’utilisation de trains marchandises au lieu de camions :

(Tonnes/Tons)
(Kilomètres/Milles)
( Estimer cette distance )

(Kilomètres/Milles)

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le Programme de surveillance des émissions de locomotives, veuillez communiquer avec :

Michael Gullo
Directeur principal, Politique et Affaires publiques
(613) 564-8103