Message du président

L’Association des chemins de fer du Canada célèbre cette année son 100e anniversaire.

Avant 1917, l’industrie ferroviaire du Canada collaborait toute entière à une cause commune, à savoir l’effort de guerre. Le Canadien Pacifique (CP), par exemple, a été un énorme auxiliaire des forces armées, fournissant du matériel, de l’hébergement, du personnel et du financement. En 1917, le troisième bataillon, appelé Troupes ferroviaires canadiennes et composé en grande partie d’employés du CP, a commencé à construire un chemin de fer en France. La logistique est le nerf de la guerre et c’est grâce à ce chemin de fer que les troupes canadiennes ont réussi à capturer la crête de Vimy en avril 1917.

Six mois plus tard, des représentants des chemins de fer se sont réunis à Montréal pour créer l’Association canadienne pour la Défense nationale et, par la suite, le Conseil canadien des chemins de fer en temps de guerre. Compte tenu de son succès à faire avancer les intérêts des chemins de fer, le groupe a poursuivi ses travaux après la guerre. La dissolution du Conseil canadien des chemins de fer en temps de guerre a donné naissance à l’Association des chemins de fer du Canada. C’est aussi à cette époque que le gouvernement fédéral a créé les Chemins de fer nationaux du Canada, devenus le CN.

Le rail était alors le principal mode de transport de passagers. Tout comme les troupes et leur équipement étaient transportés à travers le Canada et chargés sur les navires, les politiciens et la monarchie parcouraient le pays par chemin de fer à pour rencontrer les citoyens.

Chaque Canadien a une idée du lien entre la création du pays et la construction d’un réseau ferroviaire d’un océan à l’autre, mais peu sont conscients du sacrifice des troupes ferroviaires.

Alors que nous célébrons le 100e anniversaire de la collaboration entre les chemins de fer du Canada, c’est l’héritage de ces cheminots courageux, qui ont apporté leur expertise à cette grande cause au nom de leur pays, qui nous rend fiers de représenter les chemins de fer du Canada aujourd’hui.

Michael Bourque
Président-directeur général
Association des chemins de fer du Canada
@bourqrail

Michael Bourque, Président-directeur général ACFC Michael Bourque, Président-directeur général ACFC Message du président

Les chemins de fer canadiens : un élément de la solution aux changements climatiques
Le gouvernement fédéral a récemment annoncé qu’il imposera un prix sur le carbone. (cliquez ici pour le texte intégral)

Questions récurrentes
Je tire de nombreux enseignements des commentaires que l’on me fait à propos de mes messages dans Interchange. J’apprécie vos réflexions sur les enjeux de l’industrie. (cliquez ici pour le texte intégral)

Une approche de la sécurité ferroviaire fondée sur les faits
Le nouveau ministre des Transportsdu Canada, Marc Garneau, a déclaré que la sécurité ferroviaire était sa première priorité. L’industrie ferroviaire est entièrement d’accord et s’apprête à proposer une approche fondée sur les faits. (cliquez ici pour le texte intégral)

©2017 The Railway Association of Canada. All rights reserved.

Émissions des locomotives

La collecte des données du Programme de surveillance des émissions des locomotives (SEL) est réalisée conformément aux dispositions du protocole d’entente de 2011-2015 (PE de 2011-2015), signé le 30 avril 2013, entre l’Association des chemins de fer du Canada (ACFC) et Transports Canada au sujet des émissions de gaz à effet de serre (GES) et des principaux contaminants atmosphériques (PCA) provenant des locomotives...PLUS >