Innovation

Depuis le début des années 1870, quand sir Sandford Fleming, arpenteur et ingénieur ferroviaire canadien, a divisé le monde en 24 fuseaux horaires (ce qui a permis de synchroniser les horloges et les horaires des trains) et Elijah McCoy a inventé un système de lubrification automatique pour les moteurs à vapeur, l’innovation et la technologie sont à l’avant-plan du secteur ferroviaire.

L’innovation contribue à améliorer la sécurité, la fiabilité et l’efficacité du réseau ferroviaire canadien, ce qui se traduit par des économies pour les clients, un accroissement de la productivité et une plus grande compétitivité des entreprises canadiennes à l’échelle internationale.

L’innovation peut toucher à la fois les processus et la technologie. Par exemple, le fait d’utiliser des trains plus longs permet d’améliorer l’efficience du transport des matières premières pour le secteur des ressources naturelles. Des variations dans la configuration des trains permettent également d’atténuer l’usure du matériel roulant et de l’infrastructure ferroviaire, ce qui diminue le nombre de rails à retirer des voies pour les réparer, accroît la capacité du réseau et améliore la sécurité. Grâce à de nouveaux dispositifs numériques, comme les systèmes de détection en voie, les enregistreurs de conversations et les enregistreurs vidéo, les chemins de fer peuvent recueillir automatiquement des données sur la performance et la sécurité et prendre des mesures proactives et préventives au besoin.

Enfin, facteur le plus important, les chemins de fer canadiens peuvent compter sur un personnel hautement compétent, bien formé et motivé. Par leur engagement en matière d’éducation et de perfectionnement des compétences, les cheminots canadiens permettent au secteur ferroviaire de rester à la fine pointe des innovations technologiques et des pratiques exemplaires.

©2017 The Railway Association of Canada. All rights reserved.

Émissions des locomotives

La collecte des données du Programme de surveillance des émissions des locomotives (SEL) est réalisée conformément aux dispositions du protocole d’entente de 2011-2015 (PE de 2011-2015), signé le 30 avril 2013, entre l’Association des chemins de fer du Canada (ACFC) et Transports Canada au sujet des émissions de gaz à effet de serre (GES) et des principaux contaminants atmosphériques (PCA) provenant des locomotives...PLUS >