Intégration du Réseau de Transport Multimodal

Si l'on songe à 2030, il est raisonnable de prévoir une forte hausse de la demande de services de transport marchandises et voyageurs. Même une faible croissance annuelle, de l'ordre de 1 % à 2 %, aurait un effet annuel composé, qui se solderait par des hausses importantes sur une période de 20 ans. Inévitablement, l'augmentation de la demande donnera lieu à des contraintes de capacité dans le réseau de transport. De plus, l'expansion des infrastructures existantes posera un problème, étant donné la rareté des terrains dans les grands centres urbains canadiens. À ce titre, tous les moyens de transport de marchandises et de voyageurs doivent être utilisés de la manière la plus efficace. Cela permettra d'enregistrer les gains de productivité nécessaires pour maintenir la compétitivité du Canada à l'échelle internationale.

Les gouvernements peuvent collaborer avec le secteur ferroviaire à la création d'une chaîne d'approvisionnement entièrement intégrée pour le réseau de transport de marchandises et de voyageurs. Le secteur ferroviaire reconnaît que chaque moyen de transport comporte un avantage comparatif, dans des circonstances particulières, et doit être utilisé de façon appropriée, dans un système fondé sur le marché, afin d'obtenir les gains d'efficience maximums.

L'objectif d'une approche multimodale des chaînes d'approvisionnement en transport de marchandises et des réseaux de transport de voyageurs est de pouvoir utiliser le mode approprié au transport de biens et de personnes. Par exemple, essentiellement toutes les marchandises destinées au transport maritime nécessitent un transbordement, depuis le rail ou la route. De même, une part importante des marchandises acheminées par train nécessite le recours au transport routier pour atteindre sa destination finale. Pour les voyageurs, le rail devrait être mieux relié à d'autres moyens de transport, aux aéroports, par exemple, et aux réseaux de transport en commun. Les gouvernements doivent investir dans les infrastructures appropriées pour faciliter l'interconnectivité des moyens de transport. Le leadership du gouvernement fédéral dans le développement de la porte continentale et le corridor de commerce de l'Asie-Pacifique est un excellent exemple de mise en œuvre par l'État d'une stratégie, en collaboration avec d'autres ordres du gouvernement et tous les modes de transport, en vue d'accroître la capacité et la fluidité du transport de marchandises. De plus, le service Canada Line, qui relie l'aéroport international de Vancouver aux services de transport situés au centre de Vancouver, est un bon exemple de connectivité dans le transport multimodal de voyageurs. Dans les années à venir, le secteur ferroviaire, en collaboration avec d'autres modes, doit collaborer étroitement avec le gouvernement en vue d'assurer que les investissements publics, qui procurent des avantages au public (c.-à-d. des ouvrages de franchissement étagés et l'amélioration de l'accès aux installations de transbordement), et les réformes des politiques de transport, mènent à des gains d'efficience.

 

 

Contact Média:
Alex Paterson
Coordonateur, Affaires publiques
(613) 564-8111
alexp@railcan.ca


Pour constater la différence que vous pouvez faire en expédiant vos marchandises par rail, nous vous invitons à utiliser le Calculateur d'émissions de gaz à effet de serre de l'ACFC, cliquez ici.


Programme de surveillance des émissions des locomotives

©2017 The Railway Association of Canada. All rights reserved.

Interchange Magazine

Interchange, le magazine trimestriel de l'ACFC, traite des sujets d'importance auquels font face les quelque 50 chemins de fer de marchandises et voyageur canadiens et est un lien important pour les intervenants du secteur dont les fournisseurs, les clients, les associations, les gouvernements, les amis et aliés du rail. Vous êtes invités à consulter la nouvelle facture du magazine... PLUS >