Planification de l'Utilisation des Terrains

La planification du transport intégré et de l'utilisation des terrains est un élément essentiel à l'obtention d'un réseau de transport marchandises et voyageurs vraiment efficient. En déterminant et en protégeant les futurs corridors de transport et les installations multimodales de transport marchandises et voyageurs, on s'assurera que la capacité future de transport ne subit pas de contraintes. Étant donné l'expansion urbaine continue, il est essentiel de déterminer les corridors de transport, les centres d'entretien, les triages et les gares de voyageurs requis pour satisfaire à la croissance future de la demande de transport voyageurs et marchandises à l'échelle interprovinciale, nord-américaine et internationale.

À l'heure actuelle, il n'existe pas d'initiative nationale visant à protéger les principaux corridors de transport de l'empiètement causé par le développement urbain. En fait, certaines municipalités entreprennent actuellement d'empiéter sur l'emprise ferroviaire à d'autres fins de transport (p. ex. la création de pistes cyclables). Habituellement, les décisions relatives à l'utilisation et au lotissement de terrains sont prises par une administration municipale, sans égard aux répercussions sur l'expansion future des réseaux de transport ferroviaire et multimodal. Les chemins de fer marchandises ont déployé des efforts considérables pour déplacer leurs activités à l'extérieur des centres urbains, mais les investissements publics dans le réseau routier en vue de desservir les installations ferroviaires n'ont pas été adéquats. De plus, les corridors ferroviaires dans les centres urbains doivent non seulement être protégés en vue du transport ferroviaire de marchandises, mais aussi pour la circulation de trains de banlieue et intervilles. L'augmentation de l'achalandage des trains de banlieue a été spectaculaire, au cours de la dernière décennie (une hausse de 23 % depuis 2005), et elle devrait se poursuivre. À ce titre, l'expansion continue du service ferroviaire dans les centres urbains est inévitable, et il faut élaborer et mettre en œuvre des politiques gouvernementales favorisant la croissance future.

Voisinage

L’Association des chemins de fer du Canada (ACFC) et la Fédération canadienne des municipalités (FCM) se sont engagées à établir des stratégies communes en vue de prévenir et de régler les différends qui peuvent se présenter quand des gens vivent ou travaillent aux abords d’installations ferroviaires.

Les Lignes directrices applicables aux nouveaux aménagements à proximité des activités ferroviaires traitent de questions portant sur le bruit, les vibrations et la sécurité et se concentrent sur les enjeux croissants liés aux nouveaux aménagements résidentiels.

www.proximityissues.ca/fr

 

 

Contact Média:
Alex Paterson
Coordonateur, Affaires publiques
(613) 564-8111
alexp@railcan.ca


Pour constater la différence que vous pouvez faire en expédiant vos marchandises par rail, nous vous invitons à utiliser le Calculateur d'émissions de gaz à effet de serre de l'ACFC, cliquez ici.


Programme de surveillance des émissions des locomotives

©2017 The Railway Association of Canada. All rights reserved.

Émissions des locomotives

La collecte des données du Programme de surveillance des émissions des locomotives (SEL) est réalisée conformément aux dispositions du protocole d’entente de 2011-2015 (PE de 2011-2015), signé le 30 avril 2013, entre l’Association des chemins de fer du Canada (ACFC) et Transports Canada au sujet des émissions de gaz à effet de serre (GES) et des principaux contaminants atmosphériques (PCA) provenant des locomotives...PLUS >